Sommaire :

 

Un outil très puissant pour compiler et gérer ces projets : les Makefile.

Assez facile à prendre en main pour une utilisation toute somme basique, c’est lorsqu’on feuillette un peu la doc qu’on se rend compte de la puissance du Makefile. Je dois avouer avoir passé quelques jours rien que sur mon Makefile pour maitriser la bête (il me reste encore quelques zones d’ombre qui je suis sûr s’éclairciront avec le temps). Mais lorsqu’on possède un Makefile sympa, on peut copier-coller ce dernier pour l’adapter à tous ces projets 😉

Je remercie fdaudre-, agadiffe, jlagneau, mtassett, apachkof et ncoden de 42 qui m’ont permis d’y voir plus clair, en partageant ici et là leur propre Makefile et conseils. Voici donc le mien, que je vous explique ci-dessous… et pour éviter à ceux qui connaissent déjà le principe de se taper toute la lecture de l’article.

Lire la suite de